[Bilan Manga 2022] Ventes au Japon : ça s’en va et ça revient… – Bilan Manga 2022

Comme chaque année, Journal du Japon vous propose une rétrospective des ventes de mangas dans l’archipel nippon pour l’année écoulée. Il y a deux ans One Piece, se « rapprochant » de sa fin, déclinait en terme de ventes et laissait la place à Demon Slayer.  En 2021 ce dernier s’achevait à son tour, tout comme beaucoup de séries qui publiaient ou venaient de publier leur dernier volume en 2020 et 2021. C’était ainsi la dernière année dans le top 10 pour L’attaque des Titans, pour Haikyuu !! et la nouvelle génération n’a pas attendu qu’on leur laisse la place pour la prendre, Jujutsu Kaisen et Tokyo Revengers en tête, boostés de manière remarquable par leur adaptation animée.

Maintenant que beaucoup de vétérans sont partis, qui a pu émerger en 2022 ? Qui a fait un bond au classement grâce à son anime, son film ou son drama ? Est-ce les challengers de 2021 sont devenus les nouveaux boss à battre ? Est-ce que One Piece ou Kingdom ont encore des choses à dire ? Bref, avec les données de l’institut japonais Oricon, collectées entre le 22 novembre 2021 et le 20 novembre 2022 pour l’an dernier, voici des questions passionnantes pour une nouvelle synthèse des ventes de manga au Japon !

 

Préambule et clés de compréhension :

Tous les chiffres qui vont suivre peuvent paraître complexes de prime abord. Il faut donc bien comprendre que, chaque année, pour le Japon, l’institut Oricon publie deux classements de ventes : les ventes cumulées par série, tous tomes compris, et celui des ventes pour chaque tome.

Les ventes par série sont très influencées par l’arrivée d’une adaptation animée (ou d’un film, dans une moindre mesure), qui entraîne le recrutement de nouveaux lecteurs. Ces derniers vont rattraper toute la série d’un coup, gonflant ainsi les ventes globales en les multipliant par 2, 3 voire 4 ou plus, avant que ce chiffre ne redescende un ou deux ans plus tard. Durant cette période, les ventes de mangas à chaque nouveau tome croissent, plus ou moins progressivement au départ, avant de se tasser, sauf si une nouvelle saison d’anime, un film ou un drama est créé pour relancer la machine.

En revanche, pour les ventes au tome, c’est la date de sortie du manga qu’il faut avoir en tête. Ainsi, il est vain de comparer les ventes d’un manga sorti en octobre avec celles d’un manga sorti en janvier de la même année ! Même si la plupart des exemplaires se vendent les premières semaines, il faut prendre en compte les ventes sur la durée.

Voilà, maintenant que vous savez l’essentiel, en route pour notre analyse !

 

Best-sellers : le game n’était pas plié…

Après le phénomène Demon Slayer ait mis fin à l’hégémonie de One Piece en 2020, une seconde lame de fond avait relégué le manga de Eiichiro ODA en 6e position du top des ventes par série, avec 7 millions d’exemplaires vendus sur l’exercice 2021. Jujutsu Kaisen et Tokyo Revengers se vendaient eux, chacun, à près de 30 millions d’exemplaires, fait exceptionnel pour des mangas au Japon. C’est un vrai turn-over qui dure donc depuis deux-trois ans… Voyons ce qu’il en est pour 2022 en commençant par l’analyse du tableau des ventes par série en 2022, et plus précisément du classique top 10.

Jujutsu Kaisen et Tokyo Revengers perdent la moitié de leurs ventes, One Piece regagne 3 millions d’exemplaires et manque de remonter le podium d’un cheveu, derrière Spy X Family qui a doublé son nombre d’exemplaires vendus : le haut du top 10 est donc plutôt animé. Pour l’étudier avec pertinence il faut aussi un second tableau, celui des ventes au tome, dont voici le top 50 :

Ventes 2022 Volume Japon V3

Ventes manga en 2022 au Japon, par volume (cliquez pour agrandir)

Commençons donc par le premier des deux classements et son leader : Jujutsu Kaisen de Gege AKUTAMI, débuté en 2018 et qui compte désormais une vingtaine de tomes. L’an dernier la série quadruplait ses ventes après les avoir plus que triplé en 2020, à 31 millions d’exemplaires, presque 33 même si l’on compte le tome #0. L’arrivée de la première adaptation animée fin 2020 suivie d’un film en 2021 a donc fait exploser les compteurs. Le boost de ces adaptations a permis de construire une très bonne base de lecteurs : le tome 14 sorti en janvier 2021 s’écoulait à 2,3 millions d’exemplaires sur l’année ; chiffre qui s’érode tout de même, d’environ 10% en 2022 car le tome 18 sorti en décembre s’est vendu à 2,1 millions d’exemplaires. La forte baisse globale de la série tient à donc à d’autres facteurs, au nombre de deux. Tout d’abord JJK n’a eu que 3 nouveaux tomes en 2022 contre 4 en 2021, mais ceci n’explique que partiellement la baisse. Les 16 autres millions d’unités qui se sont envolées viennent des anciens volumes. En 2021 les anciens tomes représentaient plus de 70% des livres écoulés (entre 22 et 23 millions d’exemplaires). En 2022 la part est descendue à 55 % pour les anciens tomes à presque 7 millions d’exemplaires, essentiellement concentrés sur le premier semestre d’ailleurs. C’est d’ailleurs sur le second semestre et sur 2023 que Yûji et ses partenaires peuvent s’inquiéter.

En effet depuis quelques mois, l’érosion sur les nouveaux tomes s’accélère : en 1 mois le tome 20 se vendaient à 1.4 millions d’exemplaires alors que sur un délai identique, le 21 avoisine plutôt les 1.1 millions de tomes vendus. Le public recruté en 2020 et 2021 se lasserait-il rapidement ? Néanmoins, rien n’est joué car, en 2023, la série publiée en France aux éditions Ki-oon à encore une carte à jouer pour conserver sa place ne serait-ce que dans le top 3 : l’arrivée d’une nouvelle saison de l’anime, en juillet, qui devrait traiter l’arc le plus populaire de la série, celui de Shibuya. Si la publication revient à 4 nouveautés l’an prochain, et peut-être garder la première place.

 Jujutsu Kaisen 18  Tokyo Revengers 28 

D’autant que le concurrent le plus proche, Tokyo Revengers, va tirer sa révérence avec son 31e tome qui arrivera en 2023. Après un boost d’animation en 2021 comme rarement une série en a connu (les ventes ont été multipliées par 14 !!), la série de Ken WAKUI est elle aussi passée en vitesse de croisière : 11 millions d’exemplaires vendus contre 29 en 2021 malgré 6 nouveaux tomes parus en 2022 contre 5 l’année précédente. Le nombre de lecteurs reste stable d’une année sur l’autre, mais en dessous de JJK, à 1,2 millions de tomes vendus pour le tome 25. En 2023 on pourra compter sur le dernier tome, 8 chapitres extra et une exposition… Mais aussi une nouvelle saison animée, la saison 2 en janvier, ainsi qu’un film. A priori rien de quoi maintenir la série des éditions Glénat Manga en seconde position, mais dans le top 10, pourquoi pas ?

L’aspirant à la première place pourrait donc être Spy X Family. « Pourrait » car si la série est 3e cette année, elle est en plein boom grâce à un boost dû à une première saison animée arrivée en avril de cette année. Déjà populaire malgré son faible nombre de tome, la série de Tatsuya ENDO était déjà classée 8e en 2021 avec presque 5 millions d’exemplaires vendus, et le tome 6 se vendait à plus de 1,2 millions d’exemplaires. En 2022, deux fois plus de livres ont trouvé acquéreurs : 10,6 millions de tomes vendus pour la série, et une belle progression du lectorat à 1,8 millions d’exemplaires pour le 9e opus, ce qui en fait la 5e série la plus vendue au tome sur une année de tous les temps (piquant la place au tome 19 de Nana). Au global, la série n’a pas explosé au niveau des ventes comme JJK ou Tokyo Revengers mais il faut noter qu’elle compte beaucoup moins d’itération : 9 tomes contre 30 pour Tokyo Revengers et 20 pour Jujutsu Kaisen. La proportion d’ancien tomes vendus a beau être similaire à JJK en 2021 (autour de 70%), le petit nombre de tome fait que la série publié en France par Kurokawa n’a logiquement pas pu exploser les compteurs. Avec seulement deux nouveaux opus en 2022 pour notre famille d’espions, il en faudra plus en 2023 pour garder le haut du tableau, d’autant que les comédies ont tendance à perdre plus facilement de lecteurs sur le temps que les titres d’action. Mais c’est jouable car, en plus d’une nouvelle saison animée en 2023, un film est également au programme.

 Spy X Family 8  One Piece 103 

Nous arrivons ensuite au retour de One Piece. La saga aux 25 ans d’existence et au plus de 100 tomes parus (oui, ça chiffre quand même) connait en effet un très joli rebond en 2022, qui la remonte de la 6e à la 4e place et une progression des ventes globales d’environ 50 %. L’explication est double : le film, One Piece Red, arrivé en août au Japon, fut le plus grand succès cinématographique de la saga avec plus de 12 millions de tickets vendus en 10 semaines. Ça aide, et ce n’est pas sans rappeler l’énorme succès du film de Demon Slayer, qui n’est pas étranger au succès du manga : les films, ce nouveau booster des mangas, mieux que les séries animées ? C’est un sujet à suivre de près l’an prochain avec ceux de Spy X Family et Tokyo revengers, par exemple. Deuxième élément pour One Piece : la fin de l’arc du pays de Wa et l’annonce de l’arrivée des derniers arcs par Eiichiro ODA. Le début de la fin, donc, même si l’auteur planifie à 2025 le coup de plume final. Mais, à la manière d’Hajime ISAYAMA qui a teasé avec brio les derniers moments de l’Attaque des Titans, ODA et son éditeur vont très certainement faire monter la sauce au maximum pendant les 3 années à venir, pour en faire une vraie légende. On pourrait citer en exemple le cross-over avec Boichi, le live action sur Netflix : nous ne sommes sans doute pas prêt d’enterrer Luffy et ses compagnons. Notons pour autant que ce rebond n’est pas non plus miraculeux car le nombre de lecteurs reste inchangé : environ 2 millions de lecteurs pour le tome 101, comme ce fut le cas pour le tome 98 en 2021. Mais cela pourrait suffire pour rester entre 7 et 10 millions d’exemplaires et, avec des leaders en recul, reprendre la première place ? Ce serait transitoire, mais ça aurait quelque chose d’épique, non ?

Sous les 10 millions, un top 10 qui prend le bouillon ?

C’est une sacré marche entre la 4e et 5e place. Une marche à 5 millions d’exemplaire, pas moins, qui nous amène à My Hero Academia. La série est un cas un peu à part car elle se maintient plutôt bien malgré son « âge ». En effet, même si elle n’a que 8 années au compteur, elle reste l’une des rares série du top née avant le tsunami de nouveautés qui on débuté entre 2018 et 2020. Avant elle, il faut remonter à Kingdom, en 2006. MHA, elle aussi au catalogue de Ki-oon en France, compte trente-six tomes parus, et 4 nouveaux volumes en 2022, comme en 2021. On note cependant une baisse globale, de 7 à 5,3 millions d’exemplaires écoulés. Mais la série de Kohei HORIKOSHI résiste bien en nombre de lecteurs : elle tournait autour de 800 000 exemplaires vendus depuis quelques années et sa 33e itération parue en février 2022 atteint même les 868 511 exemplaires écoulés, le meilleur score de la série. La baisse est donc plutôt imputable aux anciens tomes, en raison d’un défaut de recrutement : la 6e saison n’est arrivée qu’en octobre alors que la 5e, en 2021, fut diffusée dès avril.

Néanmoins il est important de préciser que si MHA garde sa 5e place malgré une baisse de 24% au global, c’est aussi par un score à la baisse des ventes des principaux hits, et de la disparition de plusieurs d’entre eux. Pour vous en convaincre, ressortons le top 10 de 2022 et comparons quelques instants à celui de 2021.

Manga ventes 2022 Séries Japon V2

Manga ventes 2021 Séries Japon V4

 

Quelques chiffres pour enfoncer le clou : le nombre de tomes écoulés dans le top 10 en 2022 avoisine les 67 millions d’unités. En 2021, le même total affichait environ 126 millions de mangas, presque 50 % de plus. Pour rentrer dans le top 10 en 2022, 3,1 millions d’exemplaires suffisent. En 2021 un tel score vous mettait en 15e position. Dans le top 50 des ventes en volume c’est encore plus criant : Kingdom #63, le dernier de ce top cette année, s’est vendu à 407 453 unités alors que Tokyo Revengers #10, classé 50e en 2021, se vendait à 1,06 millions d’exemplaires. Qu’est-ce qu’il faut comprendre de tout ça et faut-il s’en inquiéter ? Quand on regarde les chiffres de l’Oricon sur 10 ou 15 ans… la réponse est non, pas particulièrement. C’est d’ailleurs assez amusant de se replonger dix ans en arrière, sur le top 10 de ventes par séries en 2012 :

Bilan Manga 2022 Ventes au Japon ca sen va

Le cumul des ventes est proche de celui de 2022, le 10e du classement tourne autour de 3 millions d’exemplaires écoulés, là aussi. Les années 2018 et 2019 sont elles aussi assez proches. Il s’agit donc d’une histoire de cycle : quelques ténors ont tiré leur révérence en même temps, ici l’Attaque des Titans, Demon Slayer et Haikyuu pendant que d’autres se sont installés : Jujutsu Kaisen et Tokyo Revengers l’an dernier, Spy X Family cette année. Et, comme d’habitude certains se glissent en milieu de tableau et peuvent durer plus longtemps, comme My Hero Academia

 MHA 36  kingdom_63 

Ou comme Kingdom… Mais sans doute plus pour très longtemps pour ce dernier. En 2021 nous évoquions un beau gadin des ventes pour la série de Yasuhisa HARA, de 41 %, et ça continue cette année : on passe de 4,7 à 3,8 millions d’exemplaires, soit un recul de 18 %. Néanmoins ce dernier est imputable à un nouveau volume en moins par rapport à 2021, 3 tomes au lieu de 4. Par contre, cela n’empêche pas le nombre de lecteur de s’éroder assez nettement : on passe de 864 000 en 2021 à 723 000 exemplaires en 2022 pour le tome le plus vendu, soit un recul de 16 % alors que la série est encore sous perfusion de la 4e saison de l’adaptation anime. Là encore la série est encore dans le top 10 parce que d’autres ont laissé leur place. Si la série revient à 4 tomes et que les challengers ne sont pas trop nombreux, elle restera dans le top 10. Le manga des éditions Meian pour la France devrait s’achever en 2025 si on en croit son auteur, comme One Piece, mais bénéficiera-t-elle – et quand ? – d’un effet rattrapage en 2023 ou 2024 ? À voir…

 

N’est pas Challenger qui veut !

Puisque l’on vous parle de cycle depuis tout à l’heure c’est que, forcément, d’autres mangas vont éclore et venir prochainement bousculer les hauts des classements. Mais qui ? Allez, soyons joueur et colorons notre analyse de quelques pronostics pour l’année prochaine…

En 7e position du top 10, il y a Blue Lock. 16e au classement des séries l’an dernier, il s’en écoulait à 2,6 millions d’exemplaires avec 6 nouveaux tomes. En 2022, nous voilà arrivé à 3,5 millions, mais avec seulement 5 nouveaux tomes. Ces derniers n’apparaissent pas pour le moment dans le top des ventes par tome annuels, mais les premiers volumes commencent à apparaitre dans les tops hebdomadaires :ils tournent depuis leur lancement à 400 – 500 000 exemplaires vendus, tandis que le tome 21 dépassait les 200 000 exemplaires début décembre. Entre la première saison d’anime en octobre et un beau parcours de l’équipe Nationale en Coupe du Monde de football, Blue Lock devrait logiquement grimper dans le classement et intégrer le top 5. D’autant que son magazine de prépublication à toutes les raisons de le mettre en avant puisqu’il s’agit du Weekly Shônen Magazine, celui de Tokyo Revengers qui cherche sans doute une nouvelle locomotive ! Un premier ticket sur cette série, donc.

 Blue-Lock-21-jp  Chainsaw Man 12 

En 8e position du top 10… C’est plus compliqué même si on l’adore à la rédaction : Chainsaw Man, de Tatsuki FUJIMOTO. Après une première saison du manga, en pause au tome 11 pendant plus d’un an, la série a repris mais un seul volume a été publié, en octobre 2022, avec le lancement de l’anime. Et pour le moment ce n’est pas folichon : les ventes globales ont diminué d’un tiers, même si avec une série en hiatus, ça se comprend, mais le seul tome publié n’a pas vraiment suscité l’enthousiasme, enfin pour le moment. L’arrivé de l’anime semble avoir lancé une dynamique et les premiers tomes réapparaissent dans les tops hebdomadaires mais, pour le moment, le tome 12 s’est écoulé à 543 948 unités, derrière le tome 11. Si l’on prend les tous derniers chiffres de décembre, les ventes des deux tomes dépassent 300 000 unités d’écart : le tome 11 se rapproche du million de lecteurs (970 000) tandis que le tome 12 trainent autour des 633 000 exemplaires qui auraient trouvé preneur. Et l’écart n’est pas près de se combler car au classement hebdomadaire, début décembre, le nombre de tome 11 qui se vend chaque semaine et quasiment le même que le nombre de tome 12 (presque 23 000 pour le 11 et 28 000 pour le 12). La fin de la saison 1 a donc marqué un vrai stop pour une partie du lectorat. À suivre au cas où, surtout si l’auteur reprend sa vitesse de croisière à 5 tomes par an. Si c’est le cas, la série se classera dans le top 10… Peut-être même le top 5 ?

En 9e position, une surprise avec une série poussée par son drama : Don’t call it mystery a fait un très bon début d’année (il était classé 6e au top 10 du premier semestre) et peut se targuer de quelques 570 000 lecteurs. Néanmoins avec deux tomes par an et un effet boost du drama entre janvier et mars qui est déjà derrière lui, la série publiée chez nous par Noeve Grafx devrait quitter les best-sellers pour les très bons middle-sellers. Mais un film est prévu, donc cela devrait se jouer à pas grand chose.

 Dont call it mystery 10  Kaiju 8 8 

Le top 10 se clôt par un autre prétendant : Kaiju N°8. Mais il faudra être patient car l’anime n’est pas prévu avant 2024. En attendant, le titre de Naoya MATSUMOTO bénéficie déjà d’un assez large lectorat : après 1 million de lecteurs sur le tome 1 en 2021, on en comptait environ 834 000 pour le 5e volume. Une légère baisse donc, que l’on retrouve aussi sur le nombre de vente globale : on passe de 3,7 millions de tomes en 2021 à 3,1 millions en 2022 pour un même nombre de tome. Sachant que chaque opus fait notablement moins que le précédent, il est donc peu probable que la série fasse parler d’elle en 2023. À voir si elle reviendra en force en 2024 !

Nous pourrions nous arrêter là mais, en décortiquant un peu le top 50, il nous reste encore quelques petites pépites potentielles et quelques séries qui sont tout simplement en bonne forme. C’est justement le cas de Moi, quand je me réincarne en slime, publié chez nous par Kurokawa, qui se maintient à 500 000 exemplaires pour chaque nouveau tome, alors qu’elle date de 2015. L’érosion est assez modérée, le nombre de lecteurs pour les nouveaux tomes tournait autour de 600 000 exemplaires en 2019, année de son boost via l’anime. On peut ensuite citer un hiatus qui reprend bien avec Hunter X Hunter, impressionnant de par sa longévité dans le top 50 malgré sa publication erratique : 721 000 lecteurs pour le tome 37 contre 893 000 pour le précédent en… 2018, 4 ans déjà ! En plus ce 37e opus est sorti en novembre et se rapproche des 800 000 exemplaires vendus à l’heure où nous écrivons ces lignes. En 2018, c’est World Trigger qui revenait de deux ans de hiatus et, depuis, la série se porte comme un charme, progressant chaque année de quelques dizaines de milliers de lecteurs sur le tome le plus vendu, au-delà des 500 000 exemplaires même en 2022 pour le volume 24. C’est le chemin inverse que suivent par contre Détective Conan et One-Punch Man : le premier passe sous la barre des 500 000 exemplaires, à 495 000 pour le tome 101 (on tournait autour de 640 000 il y a 3 ans), tandis que le second descend à 449 000 unités pour son tome 24 alors qu’il était à 696 000 en 2019. Aussitôt commencé aussitôt fini on pourrait citer Takopi’s Original Sin, qui arrive chez nous en janvier chez Pika, est aussi une belle réussite, avec 450 000 exemplaires vendus pour chacun des deux tomes. Signe qu’il n’est pas très attendu dans notre hexagone pour rien.

 Slime 21  Carnets de l'apothicaire 10 

Finissons l’analyse du top 50 avec un petit challenger auquel on croit chez nous : les Carnets de l’apothicaire dont le 9 tome s’est vendu à presque 450 000 exemplaires, certes moins que les 500 000 de l’an dernier mais la série n’a pas encore eu le droit a son adaptation en animé. Elle n’a malheureusement pas encore été annoncée, mais on croise les doigts pour qu’elle arrive le plus vite possible et qu’elle mette en lumière ce titre que l’on apprécie beaucoup à la rédaction, la preuve ici :

Les Carnets de l’Apothicaire : mystères et enquêtes dans la cour impériale

Enfin on pourra citer des séries qui passent sous les radars, comme l’immortel Slam Dunk qui fait des étincelles depuis l’arrivée du film : début décembre les 20 tomes de la nouvelle édition se sont vendus à 300 000 exemplaires au total, ceux de l’édition originale à 75 000 unités. On vient d’annoncer un reboot de l’anime de Hanako-kun également, en 2023, alors que les nouveaux tomes se vendent autour des 200-300 000 exemplaires. La série a déjà eu son anime donc l’effet sera moindre mais qui sait ? D’autres séries à potentiel n’ont pas encore eu leur anime : Frieren, qui se rapproche progressivement des 300 000 exemplaires vendus sur chaque nouveau tome, Oshi no Ko s’en tire aussi très bien, à 150 000 exemplaires pour chaque nouveau tome, Mashle et Dandadan, plutôt aux alentours des 100 000 unités, ou Yomi no tsugai, le nouveau manga de Hiromu ARAKAWA qui fait un très bon démarrage avec près de 200 000 exemplaires vendus pour chacun des deux premiers volumes.

 Soso-no-Frieren-9-jp  yomi_no_tsugai_20338

L’année 2022 est donc une année d’entre-deux vagues : plusieurs hits se sont achevés, et la bataille pour le sommet se fera donc entre Jujutsu Kaisen et Spy X Family avec One Piece en embuscade et quelques challengers comme Blue Lock et Chainsaw Man. 2022 confirme aussi que le séries très longues ne sont plus la norme : l’Attaque des Titans et Tokyo Revengers se finissent sous les 40 tomes, Demon Slayer sous les 30, seul Kingdom et One Piece sont des vestiges, plus ou moins sur le déclin, de l’époque où le top 10 avait des séries avec plus de 50 tomes. Si jamais la pause devait perdurer, est-ce que les éditeurs reprendraient cette mauvaise habitude ? On peine à l’imaginer mais qui ne retombent jamais dans les même travers ? Enfin on voit également la confirmation de l’impact des films tirés de manga, une autre tendance à garder en tête. 

L’année 2023 ne s’annonce pas comme une année de grosses surprises, c’est surtout 2024 qui devrait voir s’agiter les différents tops… mais la nature a horreur du vide, et ce genre de prédiction est souvent déjouée et on ne demande pas mieux ! En tout cas, en attendant de voir de quoi il retourne, donnez-nous les vôtres, de pronostics, dans les commentaires !

 

Dossier Bilan Manga 2022

Ventes au Japon : ça s’en va et ça revient

En 2023, nous espérons aussi vous proposer notre analyse des ventes du marché français, en pause depuis 2020.

D’ici là retrouvez nos bilans des années 201020112012201320142015, 2016  2017 , 2018, 2019, 2020 et 2021 du marché japonais. Tous les chiffres présentés ici sont des estimations et donc, comme toujours, ils sont à prendre avec du recul et à titre de comparaison entre les différentes années ou les différents secteurs du marché… surtout pas comme des valeurs ou vérités absolues.

Sources pour le bilan 2022 : OriconParlons Manga, Rouk’, et Manga News.